En savoir plus

Le doctorat

Le doctorat est le plus haut grade universitaire et se focalise dans l’exercice de la recherche, le développement scientifique et technologique. Tel qu’il a été défini en 1984 puis a été intégré au système européen d’enseignement supérieur dit LMD, le Doctorat est préparé dans le cadre des écoles doctorales (ED) qui relèvent des universités.

Le diplôme requis pour faire acte de candidature est le master obtenu après 5 ans d’études supérieures. Des dispenses de master peuvent être accordées à des candidats possédant un diplôme reconnu équivalent. Il s’agit d’une formation encadrée et guidée par une équipe de recherche professionnelle en entreprise ou au sein de l’Université (universités, centres de recherche).

Le Doctorant est nécessairement salarié. A ce titre, les cotisations versées aux caisses de retraite entrent dans le calcul des droits futurs. 

La vision académique que l’on se fait de ce diplôme universitaire le plus élevé est éloignée de ce qu’il représente effectivement. En effet, le doctorat est entre autre directement utile à l’activité économique, industrielle et sociale. Par ailleurs, il est reconnu dans le monde entier et représente l’opportunité d’accéder à des carrières très riches et variées. Les Docteurs sont de véritables moteurs et acteurs dans le domaine de l’innovation.

Enfin, le Docteur en Chimie peut exercer son métier aussi bien dans le privé que le public ou encore en libéral.

 

Le directeur de thèse

Avec lequel le doctorant qui a souhaité travailler avec lui, est au centre de ce dispositif.

Il supervise la formation du doctorant dans le cadre de l’école doctorale de l’université. Une charte des thèses décrivant les objectifs de la formation et les engagements de chacun est signée par toutes les parties : doctorant, directeur de thèse, directeur de l’unité de recherche, directeur de l’école doctorale.

 

L’École Doctorale

A partir d’une trentaine en 1990, le nombre des ED a augmenté régulièrement jusqu’à leur généralisation en 2000. Il en existe actuellement environ 300 de taille et de périmètre variés : certaines sont mono disciplinaires, d’autres pluridisciplinaires, certaines sont rattachées à un seul établissement, d’autres à plusieurs.

Une ED est accréditée pour une période de 4 ans par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche après évaluation par le Haut Conseil de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (HCERS). Elle est dirigée par un directeur assisté d’un conseil dans lequel un nombre significatif de doctorants siègent.

Leur rôle a été précisé et renforcé par l’arrêté relatif à la formation doctorale de 2006.

Une ED rassemble plusieurs laboratoires qui s’associent pour remplir la mission de formation doctorale d’un ou plusieurs établissements d’enseignements supérieur et de recherche. Elle promeut ainsi la visibilité nationale et internationale de cette formation doctorale et contribue à la structuration de la recherche au sein du site universitaire auquel elle est rattachée. 

L’ED participe au choix des doctorants (Formations). L’Ecole doctorale s’assure de l’existence d’une rémunération suffisante pour le doctorant. En effet, la préparation au doctorat étant une expérience professionnelle, il est normal qu’elle soit rémunérée. Cela permet aussi au doctorant de se former et de préparer sa thèse à temps complet.

Lors de l’inscription du doctorant, l’ED fait signer la charte des thèses par tous les acteurs de la formation doctorale. Elle veille à son application.
  • L’ED organise la formation du doctorant en liaison avec le directeur de thèse, de la première inscription à la soutenance.
  • Elle suit le doctorant tout au long de la thèse.
  • Elle prépare également son insertion professionnelle post-thèse.
En complément du travail au laboratoire, l’ED propose au doctorant :
  • Des formations dans sa discipline : cours, conférences
  • Des formations utiles à son projet professionnel : enseignements d’ouverture professionnelle, contacts avec des membres de différentes professions, bilan de compétences, certifications en anglais, Doctoriales®…
  • Elle assiste le président de l’université dans la mise en oeuvre de la procédure de soutenance de thèse.

 

Après le doctorat

L’ED suit le devenir des docteurs sur au moins les 5 années qui suivent l’obtention de la thèse. Ce suivi englobe la veille autour de leurs insertions professionnelles, la réalisation de statistiques ou encore la mise en place d’un annuaire des diplômés.

Le ministère de la recherche et de l’enseignement supérieur compile chaque année les données qu’il analyse et communique en détail.

Partager sur les réseaux